Du côté des évangéliques vaudois, la demande de reconnaissance d’intérêt public auprès de l’Etat de Vaud n’avançait plus. Le refus de signer en l’état la Déclaration liminaire d’intention proposée par le Conseil d’Etat, signifié par un groupe minoritaire mais important d’Eglises, paralysait la démarche. Un avis de droit d’un spécialiste redonne au président de la FEV, Olivier Cretegny, l’espoir d’un dépôt prochain de cette déclaration.

Lire la suite